• Je poussais un cri étouffé lorsqu’il céda

     

    Je poussais un cri étouffé lorsqu’il céda enfin

    à ma supplique et me pénétra,

    m’emmenant au-delà de ce dont je me souvenais,

    bien au-delà de ce dont j’avais rêvé.

     

    Je poussai un cri étouffé lorsqu’il céda

     

     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Vous devez être connecté pour commenter